Mauvais présage Octobre 2070 - Janvier 2071

, par  MiKaël Navarro , popularité : 1%

La France en 2070 est tiraillée entre :

  • une élite aristocratique qui tire les ficelles depuis 40 ans,
  • un gouvernement réformateur qui tente de briser cette hégémonie
  • et des institutions européennes pro-mégacorpos.

Les oubliés (MJ only !)


La noblesse arriva au pouvoir fin 2020 suite à des scandales, le Crash 1.0 et les Euro-guerres.
Mais surtout, au cours des années 2020, les nobles mirent au point le « Projet Présage », dont le but était d’exploiter les capacités divinatoires de médiums pour conquérir le pouvoir.
Plus tard, l’Eglise catholique française conseilla aux nobles de dissoudre et d’éliminer les personnes associées à ce projet.

Maxime Muscat, l’un des premiers nains nés dans le Sixième Monde qui avait rejoint le projet à l’âge de neuf ans, fut l’un des rares survivants. Il fonda la Guilde des Devins (dans les années 40) et devint Yohann Kervelec.
Il s’allia à Lofwyr, en échange de quelques services, dont influencer Aurélie de Paladines, la figure montante de la politique française, pour la pousser à adopter une position pro-européenne.
Paladines fut élue présidente en 2052, puis réélue en 2057 et 2062.
Kervelec se retrouva sur le devant de la scène lorsque Paladines tomba malade en 2063 et devint Président.

Mais, la cabale aristocratique était bien décidé à maintenir son emprise sur le pays grâce à une démocratie illusoire et un système social généreux (pour les critères du Sixième Monde).
Or, 6 individus impliqués dans l’ascension des nobles auraient dû être éliminés par Richard de la Rochefoucauld (proche des Maisons d’Orléans et de Rochefort). Au lieu de cela il les garda en vie, comme assurance-vie, et les mit au secret dans la SOX via des filiales, dont Revlup Corp (profitant des règles d’extraterritorialité corporatistes).

Malheureusement il périt à Nice dans les tremblements de terre de 2043.
Revlup conserva les 6 prisonniers... un se suicida en 2053, puis vint le crash 2.0 et l’explosion nucléaire au-dessus de la SOX qui déclencha des défaillance dans la sécurité de la prison et des évasions.
Beaucoup périrent dans les radiations ambiantes, mais Larbi Benrama et Alexandre Leoni survécurent.

Léoni, après plusieurs mois d’errances, à plus de 60 ans, malade et irradié trouva refuge auprès de radeux.
6 ans après son évasion, en octobre 2070, il décida de retourner à sa ville natale : Marseille.
C’est là, à moitié fou et sans argent, qu’il trouva la mort, poignardé sur les docks du Rove à Marseille.

La police, incapable de l’identifier se contenta de l’entreposer à la morgue de la Timone en vu d’une crémation.
Mais son visage attira l’attention des programmes de surveillance d’Idriss Basso, un membre des services secrets français. Sous les ordres du président, il tente de mettre à jour les preuves du Projet Présage.
Mais les services français sont persona non grata à Marseille, qui revendique son indépendance.
Il fit alors appel au préfet Karine Hadida afin d’engager des « consultants indépendants ».

Mauvais présage

Un groupe de runners est embauché à Marseille par Mario Soprano, un fixer servant d’intermédiaire à un mystérieux Johnson.

Ils doivent s’introduire dans la morgue de l’hôpital de la Timone pour enquêter sur la cadavre d’un vieil ork...

Soprano recontacte les runners pour poursuivre l’enquête dans la SOX...

Le périple se poursuit dans le sud de la SOX à la recherche d’un mystérieux « Chiff »...

Complexe P2 (niveau 0)

Les PJs sont la proie de tueurs...

Il est temps maintenant de sortir de là !